samedi 24 janvier 2015

Réflexions et pensées : Bernard-Henri Lévy

Pythagore a dit : « Le monde est une comédie dont les philosophes sont les spectateurs. »
Lorsqu’on voit et qu’on entend Bernard-Henri Lévy, on se dit qu’ils peuvent aussi en être les acteurs. À moins que Bernard-Henri Lévy ne soit tout simplement pas philosophe ; c’est possible ! Certains diront que c’est même plus que possible, puisqu’il joue, et même surjoue dans la comédie censée être disséquée par un philosophe digne de ce nom.
Disons donc qu’il n’est pas un philosophe, mais un comédien incarnant un philosophe.
Certains rétorqueront que pour tenir de tels propos, il faut ne pas avoir compris que depuis Pythagore les choses avait évolué. Eh oui ! on l’oublie trop souvent celle-là : l’évolution. Avec elle, ou ce qui est supposé la représenter, on parvient à faire passer pour évoluée une quantité incroyable de choses ne l’étant pas le moins du monde.
Aujourd’hui, évolution doit être entendu comme monter en bas. En réalité, on l’aura compris, il serait plus juste de parler d’involution, ou de dégradation, enfin ! un mot voulant vraiment dire descendre en bas, afin que le mot évolution, lorsqu’il est employé pour parler d’une amélioration quelconque, puisse à nouveau vouloir dire monter en haut.